top of page
  • Equipe de Kaxu

EXPOSITION - Quintessence, études plastiques du cosmos


 

L'EXPOSITION


Cinq street artistes renommés ont été invités à la galerie Kaxu pour présenter leur représentation du monde cosmique, par le biais de créations singulières et personnelles.

Ici, l'objectif des artistes, et à travers un travail d'atelier, est d’interroger et de travailler la matière dans son sens le plus large et le plus pur, dans sa quintessence.



ARTISTES PARTICIPANTS

Charles Foussard, Ernest Illm, Kendo, Didier Mathieu dit Jaba, Vincent Sereks



Didier Mathieu dit Jaba est un artiste peintre né en Colombie.

À 14 ans, il s’installe à Liège où, au travers d’une création effrénée, il

devient l’une des figures de proue du graffiti liégeois et belge. Jaba

a su développer un style propre, se posant sur différents supports,

avec le monumental comme domaine de prédilection. Des formes,

des couleurs, qui s’entremêlent, dévoilant un sens narratif plein

d’émotions qu’il souhaite partager au grand public. Un art pensé pour

la rue afin de toucher le plus grand nombre. Aujourd’hui, après plus de

30 ans de carrière artistique et de pratique du graffiti, il continue de

représenter avec passion et audace son mouvement, nous emmenant

dans des univers fantastiques et cosmiques sans frontières.




Ernest Illm est spécialisé dans la peinture surréaliste. Son premier

contact avec la peinture a eu lieu alors qu’il n’avait que 12 ans. En

parallèle des fresques dans les terrains vagues, il commence à

produire des instrumentales sur son ordinateur. Designer graphique

à Paris, il collabore avec de nombreuses marques de la mode, du luxe

et des médias. Il expérimente alors plusieurs logiciels de traitements

et de formes graphiques (3D, réalité augmentée, composition et

sound design), en parallèle de la peinture et du dessin. L’aérographe

lui permet de peindre des formats réduits avec le même souci du

détail. Également compositeur de musiques expérimentales et

cinématographiques, son premier disque sort prochainement.




L’artiste Charles Foussard est né les pieds dans le sable, avec une vie

partagée entre la Réunion et Bordeaux. L’hallucination et la poésie

habitent l’art de Charles, il aime naviguer entre ce que nous percevons

avec nos sens et l’essence imperceptible. Son travail est réalisé à

la peinture acrylique et par l’utilisation d’effets techniques pour

combiner transparence et flou, une manière unique de transmettre

simultanément les thèmes de la fluidité, de dimensions multiples et

de l’interaction récurrente entre le visible et l’invisible. Les œuvres

de Charles révèlent ses questionnements sur l’ère numérique et les

changements sociaux qui en découlent.




Kendo découvre l’univers du tag et du skate à Paris, sa ville de

naissance. Passionné par la calligraphie et l’abstraction, il part vivre

à New York puis au Brésil où il affine son style. Il découvre alors le

volume et profite des espaces clos pour explorer la tridimensionnalité

des lieux et créer un univers personnel par le biais de peintures et

d’installations. Ses 30 années de pratique, sa maîtrise instinctive de

la lettre et de ses outils lui donnent aisance et spontanéité du geste.

Armé de formes généreuses et de couleurs pétillantes, inspiré par les

nuits brésiliennes, nourri de nombreux voyages et d’astronomie, son

œuvre nous transporte dans un carnaval psychédélique le jour et un

univers aux mille reflets la nuit, un Big Bang pictural.




Les créations de Vincent Sereks naviguent entre expérience

psychédélique et voyage inter-dimensionnel. Les images produites

et agencées selon un ordre précis activent des courants d’énergie

destinés à transformer le spectateur par expérience plastique

interposée. L’univers que Sereks crée dans ses tableaux est fait

de formes géométriques. C’est un univers coloré, fantastique et

foisonnant, aux accents enfantins portés par son utilisation récurrente

de legos. L’artiste utilise la forme et la couleur pour provoquer une

réaction alchimique et accomplir sa destinée de réenchantement du

monde. Il interroge dans son travail notre rapport à la réalité, au sacré,

et à la possible simulation matricielle dans laquelle nous sommes

enfermés.

49 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page